Ceci n’est pas un régime…

….mais les règles de bases à connaître d’une alimentation quotidienne équilibrée, idéale pour le corps et la santé. Ce qui ne m’empêche pas de choisir la farandole des desserts quand je vais dans un bon restaurant, ou d’accompagner mes neveux aux Mc Do à la sortie du Cinéma !

Jean Pélissier différencie les repas quotidiens (équilibrés) et les repas de fête, où l’on peut se faire plaisir en mangeant des aliments « moins diététiques ». Nous pouvons mettre dans cette catégorie les desserts, les fromages, les charcuteries ou tout autres aliments plaisirs.  Pour un mois équilibré, il faut compter 60 repas (midi et soir), sans compter les petits déjeuners. A l’intérieur de ces repas, il est accordé 10 repas de « fête », c’est-à-dire des repas plaisir (entrée, plat de résistance et dessert) où l’on peut faire certains écarts au niveau du choix des aliments, ce qui nous permettra de rester motivé dans notre démarche de rééquilibrage alimentaire et de ne pas culpabiliser en enfreignant la règle du repas équilibré. Vous trouverez ci-dessous les bases des 50 repas équilibrés. Pour les 10 autres, lâchez-vous !

Le petit déjeuner,

…n’est pas automatique. (Si vous n’avez pas faim, ne vous forcez surtout pas, ne mangez pas, contrairement à ce qu’on dit, le petit-déjeuner n’est pas indispensable loin de là, eh oui !)

A prendre au choix selon son appétit :

  • Thé vert
  • Compotes, crumble, fruits secs (amandes, noix, noisettes…),
  • Fruits secs dans eau chaude + banane + citron
  • Eviter les fruits crus (sauf pour les lève tôt).
  • Fromage chèvre ou brebis
  • Soupes en hiver, jus de fruits ou légumes en été (sauf jus d’orange)
  • Galette Sarrasin + œuf
  • Pain maison avec peu de beurre cru bio ou purée d’amande (ou confiture maison)

Midi :

1 sorte de crudité (+ huile d’olive/citron ou colza/vinaigre de cidre + gomazio) ou jus de légumes (attention, la tomate est un fruit et se mange en dehors des repas) + 1 ou 2 sortes de légumes cuits à volonté dont celui que vous avez choisi en crudité) + 1 protéine (1 œuf, sardine, poisson, poulet…) + 1 petit morceau de pain si besoin.                                          Herbes aromatiques à volonté, ainsi que ail, oignons, échalote, algues….                              Si besoin de terminer par quelque chose de sucré : 1 carré de chocolat ou 1 fruit sec (abricot, datte, figue…). Si vraiment vous souhaitez un « vrai » dessert, privilégiez les desserts à base de fruits cuits (compote, tarte fruits…) surtout évitez tous les fruits frais (sauf ananas).

Goûter (si besoin) :

  • 1 fruit
  • Tisane

Soir :

1 légume cuit à volonté ou soupe + 1 féculent complet ou semi-complet (riz, pâtes, semoule (taboulé), boulgour, quinoa…ou pain complet) + 1 légumineuse (lentilles, pois chiche, haricot rouge ou blanc …)                                                                                       Evitez les protéines (surtout la viande rouge) pour limiter le développement de la flore de putréfaction. Tofu ok.                                                                                                              1 fruit sec (Abricot, datte, figue…) si besoin d’un truc sucré.

 De plus…

  • Boire en dehors des repas ou pas plus d’un verre d’eau au cours du repas.
  • Evitez charcuteries, viennoiseries/pâtisseries/bonbons, fritures (attention aux frites), chips, soda (même light), MAIS si c’est trop dur, se l’autoriser exceptionnellement par exemple une fois par mois et si c’est vraiment, vraiment trop dur 1 fois par semaine. Mais attention, au-delà, ça devient nocif pour l’organisme.
  • Abandonnez progressivement le café.
  • Réduisez ou évitez la viande rouge (volaille, poisson, oeuf ok) dans la mesure du possible, ou au max 1 fois par semaine.
  • Au fait, les yaourts (à part certain yaourt bio brebis ou chèvre), ça ne sert à rien, désolé. Ils sont d’ailleurs considérés comme un dessert par le PNNS ! Et le lait (de vache) comme vous le savez, il faut éviter. Pour les adeptes du fromage, vous pouvez, occasionnellement, remplacer un repas par un plateau de fromages (composé de préférence de chèvre ou brebis), et dans ce cas, ne mangez rien d’autre.
  • Mangez dans le calme en prenant votre temps et en mâchant longuement les aliments (c’est beaucoup plus important qu’on ne le pense).

Cet équilibre alimentaire est nettement valorisé par les fameux 30 minutes par jour d’activité physique. (Ou 1 heure tous les deux jours)

En cas de gros stress il est préférable de ne pas manger si on n’a pas faim. Boire une tisane apaisante c’est tout. Ne jamais se forcer à manger parce qu’il le faut ou parce que c’est l’heure. Encore plus si on est malade, le corps se met au jeûne automatiquement car la digestion prend trop d’énergie et fatigue finalement plus l’organisme.

Au fait, j’allais oublier, mais c’est évident j’espère, dans l’idéal tout doit être Bio, ce serait dommage de manger ce qu’il faut mais de se bourrer de pesticides, d’antibiotiques, d’hormones, de métaux lourds, etc…

Peut-être qu’au début de ces changements alimentaires vous ne rêverez que de quiches lorraines ou de gâteaux à la crème. Rassurez-vous. Votre cerveau est ainsi fait : il ne supporte pas les frustrations, au début, il vous envoie des signaux de plus en plus forts afin que vous cédiez à vos anciennes habitudes. Puis, petit à petit, voyant que vous ne cédez pas, il lâchera prise. Faites ce que vous pouvez, commencez par modifier un comportement alimentaire qui vous semble le plus accessible et une fois celui-ci intégré faites le suivant et ainsi de suite. Devant l’énergie nouvelle et votre bien-être retrouvé, vous n’aurez plus envie de vous commettre avec des aliments néfastes pour votre santé.             Alors, accrochez-vous : le jeu en vaut la chandelle, mais il faut le vivre pour le comprendre !

 Important :                                                                                                                          De toute façon, il n’y a pas de secret, si vous souhaitez garder la ligne ou maigrir durablement, 1 seule méthode a fait ses preuves jusqu’à maintenant, manger équilibrer et se mettre au sport.

 

REGLES DE BASE :

A privilégier :

  • Huiles vierges 1ère pression à froid (alterner huile d’olive, colza…
  • Aliments frais, bio et de saison (plats cuisinés à la maison)
  • Sucre intégral (miel d’acacia, sucre complet, sirop d’agave, sirop d’érable)
  • Fruits ou jus de fruits frais (bio bien sûr) attention au jus d’orange, trop acide.
  • Boisson chaude (thé vert, tisane, chicorée)
  • Farine et céréales complètes, farine d’épeautre, pain complet….
  • Lait végétal (soja, riz, amande, avoine…) fromage de chèvre ou de brebis sans excès. (2 à 3 fois/semaine max)
  • Sel de Guérande non raffiné, gomasio, algues.
  • 1 verre de bon vin pendant le repas apporte notamment des antioxydants (resvératrol, tanins…).
  • 1 litre d’eau par jour en dehors des repas (eau faiblement minéralisée comme Mt Roucou)

A limiter :

  • Huiles raffinées ou simplement « pression à froid » (utilisation de solvant d’extraction puis raffinage).
  • Plats préparés tels que conserves, (dénaturés par le mode de préparation) aliments riches en additifs et colorants et en sel
  • Sucre blanc raffiné (sucreries, bonbons, gâteaux, confiseries chocolatées….) et sucres de synthèse (aspartame).
  • Jus de fruits du commerce (acidifiants et sucrés, conservateur)
  • Excitants : Café, thé… (épuisent à long terme l’organisme et favorise le stress)
  • Farine blanche, céréale blanche, pain blanc….
  • Lait de vache et produits laitiers bovins
  • Sel raffiné
  • Consommation d’alcool surtout apéritif et digestif
  • Eau au cours du repas

Pour conclure :

Si vous arrivez à mettre en place ces habitudes au quotidien, les études sont formelles : vos chances de vivre longtemps, en bonne santé, heureux et relaxé seront grandement améliorées, et vos chances de mourir prématurément d’une maladie grave comme le cancer ou une maladie cardiaque seront grandement diminuées. Cela ne tient qu’à vous. Mais surtout n’oubliez pas : “Toute chose avec modération, y compris la modération”.                                                                                                                          « Tout est poison, rien n’est poison, seule la dose compte »                                               Paracelse

Si vous tombez de cheval, remettez-vous en selle tout de suite : de nombreux programmes ont été abandonnés par des personnes découragées après une défaillance temporaire. Sachez faire de petits écarts, tant que le gros de votre régime alimentaire reste sain.

 

Be Sociable, Share!

Une réflexion au sujet de « Ceci n’est pas un régime… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *