Les 10 bonnes raisons de faire du sport

Photos Libres

Le gouvernement nous dit de faire 30 minutes de marche rapide par jour, sur ce sujet, nous sommes d’accord (c’est pas comme pour les 3 produits laitiers !), effectivement l’exercice physique est très important. C’est un des grands secrets de santé.                Une activité physique régulière et une bonne hygiène de vie peuvent nous faire gagner quatorze années supplémentaires de vie en bonne santé ! Ce chiffre en dit long sur l’impact de l’exercice, qui s’impose donc comme la nouvelle exigence de santé. Les progrès de l’imagerie médicale apportent sans cesse de nouvelles preuves des bénéfices escomptés : moins d’infarctus, d’ostéoporose, d’arthrose ou de diabète.

 1 – Pour la santé

L’activité physique aiderait à se défendre contre certains cancers, et même à prévenir jusqu’à 50 % des rechutes. « L’exercice stimule directement le système immunitaire », assure le professeur de psychiatrie clinique David Servan-Schreiber.                              Une activité physique adaptée est primordiale pour conserver une bonne mobilité articulaire. C’est aussi la meilleure façon de se protéger contre l’ostéoporose : en tirant, en pressant sur les os et les ligaments, les muscles envoient au squelette le message qu’il faut continuer à fabriquer des fibres protéiques. Sur cette trame s’accrochent calcium et phosphore, qui donnent à l’os sa résistance. Contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas ces minéraux qui diminuent avec l’âge, mais la trame qui les supporte. Les sports d’appui comme la marche, le jogging ou le tennis permettent de faire passer ce « message de vie » au capital osseux. Entretenir ou fabriquer du muscle, gros consommateur de sucre, permet également de se protéger du diabète, explique le docteur Jean-Frédéric Brun, endocrinologue au CHU de Montpellier : « Le muscle utilise les triglycérides comme carburant. Une meilleure combustion de ces graisses qui circulent dans le sang améliore le taux de bon cholestérol et, par conséquent, le système cardio-vasculaire. » Là encore, les effets obtenus sont plus importants que ceux des médicaments.

Photos Libres

 2 – Contre la déprime

Un nombre croissant de recherches a montré que le sport permettait de lutter contre les symptômes d’un certain nombre de maladies psychiques, y compris la dépression et l’anxiété. Plusieurs études américaines basées sur des milliers de sujets confirment que l’activité physique est le meilleur médicament qui soit au monde pour endiguer une dépression. La dépression bloque certaines parties du cerveau qui cessent alors de fonctionner, plusieurs connexions ne se font plus empêchant le sujet de réagir normalement, le laissant là, à ruminer et à végéter. L’activité physique, outre le fait d’être salutaire pour la santé, aurait la propriété de fabriquer de nouvelles synapses dans le cerveau et d’en réactiver d’autres, favorisant et stimulant ainsi les connexions qui étaient alors défaillantes. Le sport permet aussi d’éviter une éventuelle rechute après la fin du traitement d’une dépression nerveuse. Il permettrait d’augmenter le niveau de certains neurotransmetteurs présents dans le cerveau qui sont chargés de nous mettre de bonne humeur. Il permet aussi de libérer des endorphines et de relâcher la tension musculaire, de mieux dormir et de réduire le niveau de stress. Enfin, le sport induirait aussi la sécrétion de sérotonine, autre substance naturelle qui réduit la dépression, et donne une sensation de pouvoir et de fierté. Les études le démontrent : pratiquer régulièrement une activité physique augmenterait de 50 % le taux de satisfaction à propos de sa qualité de vie. Et à l’inverse, si on redevient sédentaire, ce taux chute de moitié ! La perception du stress, très variable d’une personne à l’autre, diminue elle aussi largement, grâce à ce que l’on appelle l’« effet dose-réponse » tangible : plus on s’active, plus l’anxiété diminue. Un levier précieux pour agir sur soi.

 3 – Pour la ligne

Vous transformerez la graisse en masse maigre, c’est-à-dire en muscles, lesquels consomment beaucoup d’énergie. Plus l’activité physique est importante, plus le corps brûle de calories. Mieux irrigués, les muscles consomment une quantité supérieure d’énergie, y compris la nuit. On appelle cela la dépense énergétique de repos (DER). Tout gain de masse musculaire permet donc de brûler les graisses et de garder durablement sa ligne. Ce qui ne signifie pas perdre du poids (les muscles pèsent lourd sur la balance), mais changer de silhouette. En retrouvant leur forme naturelle de fuseaux, les muscles allongent les jambes, redessinent la taille et les fesses, et réduisent les capitons des genoux. Mais le réel bénéfice tient dans la fermeté retrouvée de la peau, puisque l’exercice oxygène et irrigue les tissus en profondeur. Le drainage lymphatique s’accélère, la circulation de retour se fait mieux et la peau gagne également en souplesse et en élasticité.

 4 – Pour une belle peau

La peau avec ses 3 glandes (sudoripares=rein, sébacée=poumons, couche basale=intestine) est l’émonctoire numéro 1. La sueur qui s’écoule au niveau de la peau, en cours d’exercice, est plus complète et plus toxique que celle obtenue par le sauna. Elle active non seulement ses propres glandes (sueur) mais encore celle à sébum (sébacée) et celle à récupération (couche basale).

Photos Libres

5 – Pour évacuer son stress

Le muscle est le contrepoids du nerf. Cela signifie tout simplement que la nervosité (cette excitation qui conduit un jour ou l’autre à la dépression) est combattue par l’exercice musculaire. Il évite le gaspillage mental de l’énergie en provoquant des états de repos.

                                                                                                             

6 – Pour être moins fatigué

 Ça ressemble à un paradoxe, normal parce que jusqu’ ici après une séance de sport vous êtes essoufflé et lessivé. Et pourtant, le sport aide à lutter… contre la fatigue. C’est bien connu et nous l’entendons souvent, faire un sport régulièrement entretient la forme. L’exercice physique aide au bon fonctionnement de l’organisme, en permettant l’élimination des déchets accumulés dans le corps. Il tonifie nos muscles, stimule notre circulation sanguine, oxygène nos tissus et chasse les toxines. Vous travaillez par la même occasion votre souffle, ce qui aura pour effet d’améliorer l’oxygénation, donc plus d’énergie et vous permet de combattre la fatigue. Une étude montre que les salariés profitant de la pause déjeuner pour faire du sport pendant 30 à 60 minutes sont plus performants dans leur travail. « L’activité physique et sportive est le médicament de l’avenir », résume le Dr Yves Hervouet des Forges.

Photos Libres

7 – Pour un meilleur sommeil

Vous ne voyez aucun rapport entre votre sommeil et le jogging ? Détrompez-vous. Ne pas pratiquer une activité sportive diminue la qualité du sommeil. Et si vous manquez de sommeil, évidemment on ne peut pas vous en vouloir de ne pas avoir envie de faire du sport. CQFD. Les endorphines sécrétées durant l’effort nous permettent de relâcher la tension et donc, de mieux dormir. C’est aussi pour cette raison, qu’une activité physique régulière est encore plus largement conseillée en cas de stress ou d’anxiété. L’activité athlétique accentue la profondeur du sommeil. C’est pourquoi elle a surtout de l’effet sur le sommeil lent profond. 
Cet effet n’existe que si le sportif utilise plus de 60 % de la VO2 max, c’est-à-dire plus de 60 % de sa capacité respiratoire. 
L’entraînement physique intense prolonge le temps de sommeil, et en modifie sa qualité : le sportif s’endort plus vite, son SLP est plus long, et le sommeil paradoxal, par conséquent, plus court.

Photos Libres

8 – Pour améliorer sa confiance en soi et être plus intelligent

Sur le plan psychique, confiance en soi accrue, maîtrise, sûreté du geste, amélioration de la cérébralité et de la personnalité en général. Faire du sport vous aidera à « digérer » vos pensées. Votre corps se réveillera, votre esprit aussi. « Il suffit de quarante-cinq minutes de marche trois fois par semaine pour augmenter sa matière grise », indique Martine Duclos, chef du service de médecine du sport et des explorations fonctionnelles au CHU de Clermont-Ferrand. Une importante analyse, portant sur les effets positifs de l’entraînement sur les fonctions cognitives de sujets âgés de 55 à 80 ans, démontre que la protection apportée par l’exercice physique régulier facilite l’accomplissement de tâches comme planifier, faire des projets, programmer, mémoriser et coordonner des activités. « Cela permet aussi de faire repousser ou de multiplier significativement des neurones dans l’hippocampe, zone clé du vieillissement liée à la mémoire et très fragilisée en cas de stress chronique », précise Martine Duclos. L’avancée en âge ne se traduit donc pas forcément par une perte inexorable des neurones. Nous pouvons réellement agir et ne plus rester passifs face au vieillissement cérébral et à ses conséquences sur la santé. L’autre bonne nouvelle est que, quel que soit l’âge auquel on décide de s’y mettre, on observe des réponses cérébrales positives dès trois mois de pratique d’une activité de faible intensité comme le vélo, la marche rapide ou le jogging. À condition de bien se tenir aux quarante-cinq minutes recommandées par Martine Duclos. Ces recherches s’intéressent aussi à la maladie d’Alzheimer. Dans un domaine où aucun médicament n’a fait la preuve d’une quelconque efficacité, il semblerait que ces trois quarts d’heure d’activité physique modérée puissent réduire d’un tiers le risque de développer certaines démences.

9 – Pour nettoyer son organisme

Elimination accrue par un filtrage interne du sang au niveau de la peau et des reins doublé d’un « remue-ménage » plus ou moins intense au niveau de la lymphe et de ses filtres (intestins, poumons, peau).

10 – Pour ne plus avoir de rhume

Par le rejet par les poumons de mucosités (colles résiduelles qui préparent à la longue les rhumes, les sinusites, les otites, les pharyngites et les bronchites). Quelques séances de footing matinal sont révélatrices, on crache, on expectore après les premiers 100 mètres !

Et voici, en plus, d’autres bénéfices de la pratique d’une activité régulière :

▪  Réduction de la pression sanguine

▪  Augmentation de la force des ligaments et des tendons

▪  Réduction du risque de plusieurs types de cancer (dont ceux du côlon, de la prostate et du sein)

▪  Amélioration de l’apparence physique

▪  Renforcement des os, réduction du risque d’ostéoporose

▪  Augmentation de l’énergie

Une étude a montré que le taux de décès global d’un groupe qui pratiquait une activité physique moyenne était de 60% inférieur à celui du groupe sédentaire témoin.

 Alors, convaincu ?

Be Sociable, Share!

3 réflexions au sujet de « Les 10 bonnes raisons de faire du sport »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *