Conseils pour les repas de fêtes

verrevinROUGE OU BLANC : Il faut choisir : « C’est le premier conseil et le plus important : ne pas associer au cours du même repas des aliments qui requièrent des enzymes de digestion difficilement compatibles. L’association amidon (farine, féculent) et acide (champagne, vin blanc, vin rosé) est la plus indigeste. Si, ce soir-là, vous voulez vous faire plaisir avec des toasts croustillants pour le foie gras, du pain avec le plateau de fromage, des marrons avec la dinde. Le biscuit d’une bûche … Optez impérativement pour du vin rouge. »

FAIRE LE REPAS PRINCIPAL, LE SOIR : « La digestion est une grande mangeuse d’énergie. Or, la nuit, notre organisme s’y consacre entièrement alors que, durant la journée, elle est monopolisée par bien d’autres choses. Du coup, contrairement à une idée reçue, mieux vaut déjeuner comme un prince et dîner comme un roi, pour une digestion optimale. »

PAS D’EAU A TABLE : « J’en vois déjà qui sourient, mais l’eau dilue le bol alimentaire et ralentit la digestion. Il faut en boire juste avant ou une heure après le repas. En revanche, on peut le conclure par une boisson chaude qui, contrairement au froid, ne stoppera pas les réactions nécessaires à une bonne assimilation. »

HamsterEVITER DE GRIGNOTER ENTRE LES REPAS : « Pour ne pas déclencher une nouvelle digestion sur une digestion en cours. En dehors du thé, noir ou vert (non aromatisé) et de l’eau, tout la déclenche. Même un chewing-gum ou une tisane ! »

 

 

LE LENDEMAIN MATIN : « Ne pas se forcer à prendre un petit-déjeuner. Si on n’a pas faim, cela ne sert à rien. Et, ne surtout pas monter sur la balance au saut du lit. On ne fait pas de « gras » la nuit ! Mais lorsque la digestion est en cours on pèse plus lourd. Attendre deux ou trois jours avant de se peser. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *